L’importance de l’éclairage pour les bovins laitiers

Bovins

L’éclairage est un élément important de la gestion du bétail laitier. Nos recherches convaincantes ont montré qu’un climat lumineux optimal influence la vision, le comportement, le bien-être et les performances des bovins laitiers.

Un climat lumineux optimal peut être obtenu en adaptant les différents aspects de la lumière à la vision et aux besoins des vaches laitières.

La vision du bétail laitier

La vision panoramique (c’est-à-dire le champ de vision totale) des bovins laitiers est de 340°. Cela signifie que les vaches laitières peuvent percevoir les objets dans toutes les directions, sauf ceux qui se trouvent juste derrière elles. Comme vous pouvez l’imaginer, elles ont une préférence pour la vision monoculaire, car elle représente la majorité de leur vision totale (figure 1). En raison de leur vision binoculaire relativement réduite, il est plus difficile pour les vaches d’estimer la distance, ce qui limite leur perception de la profondeur.

Fig. 1 : La vision panoramique des bovins

En ce qui concerne la vision spectrale, les bovins laitiers ont une vision dichromatique. Cela signifie que les vaches laitières n’ont que deux types de récepteurs de couleur fonctionnels, appelés cônes, dans leurs yeux. Leurs récepteurs sont principalement axés sur la partie verte et bleue du spectre lumineux. De ce fait, elles ne peuvent percevoir que deux couleurs spectrales pures de la lumière. Ceci contrairement aux humains, qui peuvent en percevoir trois.

Voyons maintenant les aspects les plus importants de l’éclairage pour les bovins laitiers et leur influence sur la vision, le comportement, le bien-être et les performances des bovins laitiers.

Spectre lumineux

Le spectre lumineux est la partie visible du spectre électromagnétique. Les différentes longueurs d’onde sont perçues par les yeux comme des couleurs différentes.

Le spectre visible des êtres humains et des bovins laitiers diffère considérablement, comme l’illustre la figure 2. Le spectre visible des vaches laitières va de 400nm à 680nm à 694 nm avec des longueurs d’onde principales à 439 nm (bleu) et à 556 nm (vert).

Une adaptation de la lumière fournie au spectre visible des vaches laitières leur permet de mieux voir. Cela réduit le stress et stimule le comportement souhaité, ce qui améliore logiquement leurs performances.

Fig. 2. Sensibilité spectrale des vaches laitières par rapport à celle des êtres humains.

Distribution lumineuse

La distribution de la lumière – la répartition de la lumière dans l’élevage – est d’une importance capitale.

Les bovins laitiers ayant une mauvaise perception de la profondeur, il est très important de s’assurer qu’il n’y a pas de points sombres dans l’élevage. Lorsque des taches sombres apparaissent sur le sol ou devant les vaches, elles risquent d’être surprises et de s’arrêter. Cette situation entraîne un impact négatif sur le comportement souhaité et génère un stress.

Il est possible de prévenir la formation de taches sombres en assurant une répartition optimale de la lumière. Cela stimule le comportement souhaité, permet aux vaches de se sentir plus à l’aise et réduit le stress. Le positionnement correct des lampes joue ici un rôle majeur. Cette mesure peut aisément être mise en place en créant un plan d’éclairage avant l’achat de l’équipement d’éclairage.

Demandez votre plan d’éclairage gratuit

Papillotement de la lumière

Le papillotement – le changement rapide du rendement lumineux d’une lampe (figure 3.) – peut être perçu consciemment et inconsciemment.

Les bovins laitiers perçoivent le papillotement de la lumière de manière assez similaire aux êtres humains. Cela signifie qu’ils remarquent le papillotement à une fréquence similaire (nombre de fluctuations par seconde). Chez les êtres humains, le papillotement peut déclencher des maux de tête, une fatigue visuelle et une perte de concentration. Cela peut indiquer que la santé des bovins laitiers serait, elle aussi, affectée par le papillotement.

Ainsi, pour améliorer le bien-être du bétail laitier, il est important de prendre en compte le papillotement de la lumière et sa fréquence lors de l’achat d’un équipement d’éclairage.

Fig 3. Éclairage papillotant comparé à éclairage sans papillotement

Intensité lumineuse

Une bonne intensité lumineuse – la quantité de lumière mesurée à un endroit – contribue à améliorer les performances du bétail laitier.

Des recherches ont montré que l’intensité de la lumière influence la production de mélatonine, qui à son tour influence la production de lait. L’utilisation d’une intensité lumineuse plus élevée permet d’augmenter le rendement laitier. En outre, en fournissant une intensité lumineuse élevée et une répartition correcte, la vision des bovins laitiers s’améliorera également. Les vaches se sentent ainsi plus à l’aise et se rendent plus facilement au robot de traite ou à la salle de traite.

Autre point important : une intensité lumineuse élevée facilite la vie des personnes travaillant dans le bâtiment d’élevage laitier. La visibilité du troupeau est améliorée et il est ainsi plus aisé de remarquer à un stade précoce quand les vaches sont en chaleur ou tout autre problème éventuel

RUDAX

  • Répond aux besoins des vaches laitières
  • Optimise la vision de la vache
  • Améliore le bien-être et les performances
  • Efficacité énergétique et absence de problèmes
RUDAX cattle LED light
DÉCOUVREZ RUDAX

Photopériode

La photopériode – la période pendant laquelle les lumières sont allumées – est également extrêmement importante.

Selon la phase de leur vie, les bovins laitiers ont des exigences différentes en matière de photopériode. Les jeunes bovins et les vaches laitières ont besoin de longues photopériodes pour se sentir à l’aise et fournir de bonnes performances. En particulier pendant l’hiver, le fait d’allonger les jours grâce à l’éclairage fera une grande différence, car les effets saisonniers sont ainsi réduits. Pendant la période de tarissement, il est recommandé de prévoir des photopériodes plus courtes pour simuler l’hiver.

Des études montrent que l’utilisation de niveaux de luminosité adéquats et de photopériodes au bon moment peut améliorer considérablement le rendement laitier et la fertilité.

Améliorons la vie grâce à l’éclairage

En bref, il est important de fournir aux bovins laitiers un climat lumineux approprié. Un tel climat peut être créé en ajustant les différents aspects de la lumière aux besoins et à la vision de la vache laitière. Il entraîne un impact majeur sur leur vision, leur comportement, leur bien-être et leurs performances. L’augmentation du comportement désiré, la diminution du stress, l’augmentation du rendement laitier et l’amélioration de la fertilité sont quelques-uns des principaux avantages d’un climat lumineux optimal pour les bovins laitiers.

DÉCOUVREZ RUDAX

Partager cet article:

Articles récents
Optez pour un éclairage approprié et optimisez votre production laitière
Menu